Marcel Maget

Le Centre Marcel Maget est un programme de recherche et un centre d’archivage de la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon dont la vocation est la sauvegarde des archives scientifiques spécialisées sur les mondes ruraux (archives d’enquêtes et de chercheurs) et leur mise à disposition de la communauté académique.

Il répond à un besoin croissant d’archivage dans les sciences sociales et veille particulièrement à la bonne articulation de son activité avec les initiatives analogues conduites en France, à la fois concernant son domaine de compétence et dans les normes techniques, juridiques et éthiques de l’archivage des données personnelles contemporaines.

Cette mise à disposition de données de première main doit susciter des analyses historiographiques armées et la revisite de terrain. En ce sens, le programme en cours porté par le CESAER (Centre d’Économie et de Sociologie appliquées à l’Agriculture et aux Espaces Ruraux - UMR AgroSup – INRA 1041) et la MSH Dijon de Revisite des enquêtes RCP Châtillonnais, Minot et Montbard (fonds Florence Weber), est précurseur dans le paysage scientifique.

Des chercheurs retournent sur le terrain avec les données de leurs prédécesseurs ouvrant une double historicité, celle de la société enquêtée et celle de la science qui l’a enquêtée. Au-delà de ces revisites, de la même manière que l’on archive les données statistiques, ces données d’enquêtes non reproductibles sont précieuses pour les sociologues, ethnologues et historiens des mondes ruraux. Des historiens s’appuient aujourd’hui sur le travail d’enquêtes des sociologues d’hier pour retracer le passé.

Au lieu de se contenter des données publiées, ils peuvent désormais accéder aux données primaires. Plus largement, parce que les questionnements ont évolué, ces données peuvent être ré-analysées pour de tout nouveaux résultats scientifiques, sans compter l’ensemble des données primaires bien souvent non utilisées par les chercheurs eux-mêmes.

Par ailleurs, ces mises à dsposition permettent également de conduire des histoires des disciplines et du sous-champ des études rurales (sociologie rurale, histoire et géographie rurale, ethnologie de la France). L’histoire des sciences sociales n’est pas une discipline comme une autre, réservée à des spécialistes. Elle permet en quelque sorte de comprendre l’objet de sa discipline, de travailler l’inconscient des sciences sociales.

Cette discipline permet de s’engager dans une socio-analyse collective, de mesurer la socialisation scientifique des divers sous-groupes académiques, pour prendre la mesure du mouvement de la science qui anime chaque génération de chercheur prise dans son époque, et de dépasser les positions trop reproductives de sa science.

Avant un usage patrimonial orienté vers des évènements culturels, le Centre Marcel Maget, comme l’ex-Centre Quételet pour les statistiques par exemple, est d’abord un outil scientifique.