Qui sommes nous ?

Le Portail Archives Numériques des Données de la Recherche (PANDOR) est né d’un constat et d’une nécessité d’unifier les différentes données, bases de données et outils hétérogènes produits au sein des différents laboratoires de recherche en Sciences Humaines et Sociales de l’université de Bourgogne. Il a vu le jour dans sa première version en 2014.

Il est l’outil de diffusion et d’interrogation des corpus numériques créés et portés par la Maison des Sciences de l’Hommes de Dijon (MSH Dijon) dans le cadre du soutien aux programmes de recherche en sciences humaines et sociales

Une équipe

Les contenus mis en ligne sur PANDOR sont produits par l’équipe de la plateforme Archives Documentation Numéri­sation (ADN) de la MSH de Dijon. (Lien vers la plateforme ADN sur le site de la MSH)

A qui s’adresse PANDOR

Il permet aux chercheurs, aux collectivités et institutions, aux entreprises, mais aussi au grand public de localiser et d’accéder à un ensemble de données, le plus souvent inédites et ce gratuitement.

Que trouve-t-on ?

Le portail PANDOR couvre tous les champs thématiques des Sciences Humaines et Sociales représentés dans les thématiques de recherche portées par la MSH. On y retrouve des fonds d’archives, des collections de revues, des collections d’ouvrages. En guise d’exemple, on peut citer ici deux grands projets documentaire :

- Le programme labélisé et financé par l’ANR CORPUS : Portail Archives Politiques Recherches Indexation Kominterm et Fonds Français (PAPRIK@2f,) hébergé sur le portail PANDOR.

> Pour en savoir plus (accès à la page programme de recherche PAPRIK@2f)

- Le programme de traitement documentaire (catalogage, indexation et numérisation) du bulletin de Office International de la Vigne et du Vin (OIV) lauréat de l’appel à projet Bibliothèque Scientifique Numérique 5 (BSN5) en 2014

> Pour en savoir plus

Quels standard(s) et protocole(s) ?

Répondant aux standards internationaux en matière de traitement de données, PANDOR permet, grâce à une fine description des contenus, de repérer des documents difficiles d’accès. La MSH de Dijon a fait le choix de décrire et indexer les collections et les fonds d’archives avec la norme de description archivistique EAD-2002. Par ailleurs la technologie mise en œuvre par le portail permet l’échange de données via le protocole OAI-PMH.  Ainsi, PANDOR peut, d’une part, mettre ses données à disposition de moteurs comme Isidore ou Europeana ou, d’autre part, moissonner des données présentes sur d'autres serveurs compatibles avec ce protocole d'échange.